Les complications et conséquences d’une prostate trop grosse

Il est impossible d’uriner normalement quand la prostate devient trop grosse.  Tout ça n’est pas sans complications et conséquences.

Tout le système urinaire va alors se dérégler progressivement.

Tout d’abord, la vessie va mal se vider.

L’hypertrophie prostatique gêne l’écoulement de l’urine et la vessie est obligée  de lutter contre la pression qu’exerce la prostate sur ses parois pour que l’urine sorte.

Le détrusor (  couche de muscle lisse située dans la paroi de la vessie) va se muscler à force de travailler. il va donc s’épaissir et le volume d’urine que peut contenir la vessie va diminuer.

Des sortes de recoins peuvent apparaître, des sortes de hernies nommées diverticules.

Parallèlement, les envies de faire pipi vont être plus fréquentes alors au fil du temps le détrusor se fatigue et la vessie ne se vide plus complètement.

La présence d’urine restante dans la vessie favorise les infections urinaires.

Comme le résidu augmente, la vessie va aussi se distendre.

L’urine qui reste dans la vessie mais aussi les possibles infections urinaires vont favoriser la formation de calculs dans la vessie.

On appelait ceci avant la maladie de la pierre.

Ces calculs n’ont rien à voir avec les calculs rénaux classiques. les calculs vésicaux naissent et grossissent dans la vessie en étant nombreux avec parfois la taille d’oeufs de caille.

Irritant les parois de la vessie, ils peuvent provoquer des saignements et nécessitent parfois une opération de la vessie pour les retirer (ainsi qu’une opération de la prostate puisqu’elle est à leur origine).

complications prostate trop grosse

Rétention chronique

Avec le temps, la distension de la vessie va devenir de plus en plus importante. Elle se contracte moins bien et on perd l’envie d’uriner. La vessie va être presque tout le temps remplie d’urine, jusqu’à 1/2 litre.

Quand le trop-plein déborde, on a des incontinences qu’on appelle incontinences par regorgement.

La distension peut gagner alors l’urètre qui va aussi se distendre puis les bassinets et les calices.

L’urine va stagner dans les reins et il peut survenir de l’insuffisance rénale.

L’insuffisance rénale apparaît au bout de plusieurs années d’évolution de troubles urinaires négligés. Les symptômes sont discrets : états nauséeux, troubles du transit intestinal, fatigue, troubles de la vigilance (jusqu’au coma).

Le fonctionnement des reins va se dégrader avec une insuffisance rénale réversible si on s’occupe de la prostate et irréversible si la prostate n’est pas soignée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.